Nouvelle règlementation CSM dans le cœur du PN Calanques

Comme il l'était prévu dans la charte - c’était une obligation - lors de la genèse du PNC, une réglementation spécifique à la pêche de loisir est aujourd’hui instaurée en coeur de parc en sus des zones de non prélèvement établies.

Pour ce faire, les gestionnaires du PNC ont créé une commission pêche afin de mettre en place une réglementation en concertation avec les différents usagers:  la FCSMP ainsi que la FNPSA  en font partie.

Dès le début la concertation a été très tendue du fait de la fronde des pêcheurs professionnels qui à juste titre, luttaient contre les rejets toxiques dans la fosse de Cassidaigne ; mais aussi à cause des propositions initiales du parc limitant les prélèvements des pécheurs de loisir à 2kg/jours  ( les documents qui ont alors fuité étaient des documents de travail) créant un grosse inquiétude au sein de la communauté des pêcheurs de loisir et surtout révélant un fossé entre la volonté des gestionnaires du parc et les attentes des pêcheurs.  

Il s'en est suivi une rupture du dialogue, mais les pécheurs de loisirs toutes disciplines confondues ont continué  des réunions en « off »  afin de définir  entre eux une réglementation juste et adaptée aux spécificités de chaque type de pêche.Suite à  plusieurs réunions il nous est apparu que les particularités et les disparités entre la chasse sous-marine et les multiples techniques de pêche à ligne nous obligeaient à faire des propositions séparées.

Après ces débuts difficiles, les choses ont évolué dans le bons sens, les esprits se sont apaisés et un travail constructif a pu  se faire en bonne entente avec le personnel et la direction du Parc.

Concernant la chasse sous-marine, nous avons travaillé en étroite collaboration avec la FNPSA.. Nous nous sommes inspirés  des règlementations déjà existantes notamment dans le Bouches de Bonifacio et nouvellement sur Parc National de Port Cros . Le but étant de rejoindre un des objectifs fixé par les gestionnaires du parc qui  est la lutte contre le braconnage. 

Après de longues discussions, nous sommes arrivés  à des propositions combinant  un quota global et un quota spécifique sans limitation en poids et dans des proportions limitant  au minimum la contrainte sur le  chasseur de loisir  lambda afin de ne pas entamer (ou le moins possible) la notion de « plaisir » tout en cherchant à  limiter les prélèvements  abusifs  dépassant le cadre de la consommation familiale.

Avec un prélèvement quantifié  rendant plus aisé le  contrôle et la verbalisation des abus, les autorités ne sont plus obligées d’attendre le  « flagrant délit » et   peuvent s’appuyer  sur des quantités précises pour agir (ce qui est impossible en droit commun laissant la part belle aux braconniers).

Ainsi voici la nouvelle règlementation concernant la chasse sous-marine  qui s’applique aujourd'hui dans le cœur de parc, des tablettes plastifiées seront d’ailleurs distribuées par les agents du parc dès cet été.

Télécharger la plaquette réglementation du Parc

Tags: