Représenter et défendre la CSM: une affaire d'ouverture

Notre passion d’individualiste, la pêche sous l’eau en apnée, ne se vit pourtant qu’en équipe. Du binôme au club, en passant par les forums ou les réseaux sociaux, l’union fait la force : le partage d’expérience, de moyens, donne de l’efficacité à l’action de chacun. Pas facile quand il s'agit de pêcher sur "sa"pierre avec un collègue..

 C’est la même solidarité paradoxale pour défendre la pêche sous-marine :  entre les groupements de pêcheurs, les « fédés » avec des des identités fortes, à tous niveaux, des liens existent pourtant, qui forment un réseau de partenaires multiples pour la FCSMP.

Au final, qui est qui ?  Qui sert qui ?  Le paysage de ces fédérations, institutions, au milieu de ces sandwichs administratifs, est aussi complexe que du madrépore couvert par la posidonie : pas simple de s’y retrouver...

En ce début d’année 2016,  de Bruxelles à Corte, le FCSMP est alliée avec les fédérations de pêche en mer , avec les fédérations d’activités subaquatiques, et des associations de sciences citoyennes.

Représenter la pêche sous-marine

Chercher un poisson en apnée est difficile : expliquer ce geste est spécifique. Argumenter, pour poser le pêcheur sous-marin au sein des institutions nécessite une structure purement « néoprène ».

1. A L’international

Le bar, le thon, la multiplication des zones Natura 2000 : ces dossiers montrent que la pratique peut se trouver limitée par des cadres internationaux. C’est pourquoi la FCSMP est présente indirectement à l’international.

  • Une association de défense experte et spécialisée : l’IFSUA

La FCSMP collaborait depuis quelques mois avec l'IFSUA. Elle a officialisé depuis quelques jours ce partenariat, en adhèrant à l’IFSUA (International fundation  for underwater sustainable activities), qui promeut et défend les activités subaquatiques « soutenables »européenne.

L’IFSUA regroupe des marques majeures du secteur de la plongée et de la pêche sous-marine. Ce type de regroupement économique n’existe pas en France, sauf pour le milieu de la plaisance.

Présente sur le dossier bar depuis 2014, l’IFSUA n’intervient pas qu’à Bruxelles : la veille environnementale au niveau de la méditerranée, nécessite de représenter là aussi le porteur de néoprène dans les débats institutionnels. 

Ainsi, les  9 et 10 février en Sicile c'est l'IFSUA qui repréentait la chasse sous-marine et les pêches récréatives au Séminaire de Haut Niveau sur l’état des stocks en Méditerranée.

  • Un partenariat –jumelage méditerranéen

Par ailleurs, la FCSMP collabore avec la FIPIA (Federazione Italiana de Pesca in Apnea), avec qui elle échange périodiquement sur les moyens et enjeux de la défense de la pêche sous-marine.. La FIPIA a d’ailleurs signée la charte du chasseur sous-marin. La FIPIA partage les mêmes orientations que le FCSMP : privilégier la défense du pêcheur sous-marin en mettant en avant l’éthique de sa pratique.

2. A Paris

La charte du chasseur sous-marin a permis de décliner la charte de la pêche-loisir en version sous-marine, de montrer aux détracteurs de la pratique une pratique éco-responsable et citoyenne. En sont signataires la FFESSM, la FIPIA et la FCSMP.

Toutefois, cet outil n’a été que symbolique : il demeure insuffisant sur des dossiers nationaux : le porteur de néoprène apparaît dépendant d’autres structures (voir ci-dessous)

  • S’unir aux pêcheurs loisirs

Faire valoir 2 milliards dans la croissance économique, 2 millions de pratiquants : telle est la force de frappe de la pêche-loisir en mer. Celle-ci est structurée à plusieurs niveaux :

- Des structures nationales, leviers internationaux

L’AF3P, Alliance française pour la promotion de la pêche plaisance regroupe la FNPPSF (fédération nationale des plaisanciers et des pêcheurs sportifs de France, la FFPM (fédération française de pêche en mer) et la FCSMP, seule dans cette structure à représenter la pêche sous-marine.  Jean Kiffer, au nom de cette structure, est intervenu devant la commission européenneil y a un an sur le dossier bar.Ce fut encore le cas début février, où devant cette même commission il a dénonccé le manque de discernement des dernières mesures adoptées!

Les injustices administratives se combattent en s’alliant via ces structures nationales à des associations européennes comme l'EAA European Anglers Association , ou l’EFFTTA (qui regroupe des fabricants européens de matériel de pêche à la canne).

Ces fédérations de pêche loisir font également partie d’une nouvelle confédération : la confédération nationale de la plaisance (CNP) qui est née suite au projet de taxe mouillage. La CNP lors de sa dernière assemblée générale interpelle notamment les institutions sur les dernières mesures bar en manche mer du nord.

 

L’approche citoyenne : un siège pour les experts que nous sommes

La FCSMP collabore avec des associations de recueils et d’analyses de données sous-marines :   

- Estuaire Loire Vilaine (ELV)  est un interlocuteur reconnu par les pouvoirs publics dans la réflexion sur les habitats marins sud Bretons,

- Med-obs sub, initiateur des pêcheurs sentinelles,

- les marins chercheurs.

 

Conclusion et perspectives

Action /réaction :   ces dernières années chaque injustice a fait réagir des usagers, qui ont créé chaque fois des structures adaptées, l’union fera toujours la force. Pas de fatalisme donc :  la vie du défenseur de la pêche sous-marine semble marquée trop souvent par des injustices, mais la fin 2015 (avec les Assises, la CNP et l’IFSUA) a montré que la FCSMP s’allie, et demeure sur tous les fronts.

Ces partenariats coûtent en temps : notre expertise en tant que représentants des pêcheurs sous-marins, notre approche comme pêcheur citoyen, font que nous sommes souvent interpellés : cela sert la communauté. Anticiper sur les futurs débats et  enjeux environnementaux en plaçant d’entrée de jeu notre éthique, nos observations sous marines, ne se fait pas par le web : ces partenariats, ces structures coûtent également en déplacements, par exemple en portant la voix du chasseur sous-marin dans des instances nationales et celle du pêcheur loisir à Bruxelles.

Le virtuel piège : croire que Fbook permet de défendre la pêche, c’est transformer la pêche sous marine en jeu vidéo. Le narcissisme endort : "qu’apporte le pêcheur sou marin à l’autre pratiquant ? aux autres usagers ?" Voilà l’approche qui permet de tisser des liens. C'est celle que FCSMP privilégie aujourd'hui!

Défendre réellement le chasseur sous marin, le représenter en le valorisant dans toutes ces structures, ces groupes ces liens, pèse donc aussi financièrement et personnellement.